Tourisme Ottawa

Capitale du Canada

Le coeur de la ville s’articule autour de la Colline du Parlement, de monuments majestueux, de musées, de bons restaurants et de lieux de divertissement. Une promenade tranquille vous permettra d’admirer les plus grandes attractions, lieux d’intérêt et panoramas de la capitale – tandis que les autres destinations clés se trouvent à peu de distance en voiture. Un itinéraire de 48 heures vous mènera à tout ce qu’il faut voir dans la capitale canadienne, que vous soyez amateur d’art, d’histoire, d’innovation, d’architecture ou simplement de beauté. C’est votre guide essentiel de la ville d’Ottawa.

Capitale du Canada (.pdf)


Premier jour

10 h : Ottawa est la capitale du Canada et la Colline du Parlement, se trouvant en son centre, est le parfait point de départ de votre visite. Le gouvernement du Canada siège sur cette colline, dans le majestueux édifice de style néogothique. Renseignezvous sur l’histoire, la fonction et l’art de la Colline en réservant une visite guidée, puis, si le coeur vous en dit, montez en ascenseur à la terrasse d’observation de la Tour de la Paix — pour une vue à vol d’oiseau de la ville d’Ottawa. Prévoyez du temps pour une promenade, afin d’admirer les ouvrages en pierre qui ornent la colline : gargouilles, marmousets, frises et statues (il y en a au-delà d’une douzaine). Parmi elles figurent plusieurs premiers ministres canadiens, ainsi que Les Célèbres cinq, une représentation en bronze des femmes ayant obtenu en 1929 que le mot « personne » désigne autant les femmes que les hommes.

11 h : En diagonale de la Colline du Parlement se trouve la place de la Confédération, qui est dominée par le Monument commémoratif de guerre, une sculpture de granit et de bronze décrivant un groupe de soldats figés pendant leur traversée d’un arc allant de la guerre à la paix. À la base du monument se trouve la tombe du Soldat inconnu qui accueille les restes d’un Canadien tué sur la crête de Vimy en France, pendant la Première Guerre mondiale — une bataille importante où l’armée canadienne a eu l’occasion de se distinguer.

11 h 30 : Le canal Rideau se trouve à proximité du monument. Il est difficile d’imaginer Ottawa sans ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO. On retrouverait peut-être encore à cet endroit les restes du village de bûcherons qui s’élevait à la rencontre des rivières Rideau, Gatineau et des Outaouais. Contre toute attente, cette merveille de l’ingénierie, longue de 202 km (125 milles) et qui sillonne le centre-ville, a été achevée en 1832, sous les ordres du colonel John By; depuis lors, elle attire les plaisanciers et les adeptes du kayak et du canoë; l’été, on peut faire une croisière sur le canal et, en hiver, ce sont les patineurs qui profitent de la plus grande patinoire du monde. On peut louer une embarcation ou des patins, selon la saison, au pavillon du lac Dow. Le long des écluses descendantes du canal est érigé un bâtiment de pierres datant du XIXe siècle, qui loge le Musée de Bytown; le visiteur peut y voir des artefacts et des oeuvres d’art et s’informer au sujet de l’histoire de Bytown, nom original de la ville d’Ottawa. En face du musée s’élève le majestueux hôtel Fairmont Château Laurier. Construit en 1912, il fait partie d’une série d’hôtels ressemblant à des châteaux construits le long de la voie du chemin de fer Grand Trunk. Son style et les anciennes photographies visibles dans le hall d’entrée donnent aux visiteurs une idée de ce qu’était Ottawa au début du XXe siècle. Vous pourriez revenir en après-midi prendre le thé sous la verrière du Salon Zoé’s.

Midi : En sortant du Château Laurier, marchez un peu et vous vous retrouverez dans le quartier du Marché By, un domaine piétonnier entouré de restaurants, de boutiques et de vendeurs en plein air tout au long de l’année, au centre duquel se trouve l’édifice historique de la Place du marché By logeant maintenant des étalages d’artisans et un assortiment de détaillants de produits alimentaires internationaux. Après avoir marché au rythme de la foule, évadez-vous en pénétrant dans la cour Jeanne-d’Arc — un bel endroit tranquille pour savourer un plat à emporter, devant la statue de l’Ours dansant.

13 h 30 : Dans l’angle nordouest du marché, on peut voir une araignée géante et le clocher de verre du Musée des beaux-arts du Canada. Dessiné par le grand architecte canadien Moshe Safdie, l’édifice en forme d’église entouré de verre abrite quelques excellents exemples d’oeuvres artistiques et photographiques canadiennes anciennes et contemporaines. Il faut cependant maîtriser sa peur des araignées, car Maman, une bête de bronze digne de Gargantua, se dresse sur la place et garde l’entrée.

Soirée : Dans le quartier Glebe, vous trouverez des restaurants, des boutiques et des lieux de divertissement fort variés. Marchez encore un peu et vous découvrirez l’espace piétonnier Lansdowne, nouvellement aménagé et agrémenté de restaurants et de cinémas; à peu de distance se trouvent la place TD (domicile des équipes Ottawa Redblacks et Ottawa Fury) et son amphithéâtre où l’on présente régulièrement des événements sportifs et des spectacles d’importance. Vous pourriez peut-être aussi tenter votre chance au Casino du lac Leamy, de l’autre côté de la rivière des Outaouais; son restaurant, le Banco Bistro, est renommé pour sa gastronomie française authentique. Et pourquoi ne pas danser jusqu’au matin à l’Aléa, la boîte de nuit excitante et immersive du Casino?

Deuxième jour

Aujourd’hui, nous vous ferons visiter des lieux plus éloignés; le transport en commun, un vélo ou une voiture vous y mèneront sans problème.

10 h : On voit, de l’autre côté de la rivière des Outaouais, en face de la Colline du Parlement, un édifice d’allure étonnante aux courbes et saillies organiques, qui évoque l’image d’une maison longue autochtone, d’une hutte de terre et d’un igloo. Le Musée canadien de l’histoire met en vedette l’histoire captivante et diversifiée de notre pays. À l’entrée, chaque enfant reçoit un passeport et peut ensuite visiter le Musée des enfants, aux activités interactives très conviviales, ou s’installer dans l’amphithéâtre CINÉ+ pour voler au-dessus de canyons ou nager avec les requins.

13 h : Du côté québécois de la rivière s’étend la plus grande réserve faunique de la région, agrémentée de lacs et de collines, sillonnée par de nombreux sentiers. Le parc de la Gatineau est ouvert toute l’année et propose une foule d’activités saisonnières – à quelques minutes du centre-ville d’Ottawa! Votre visite du parc vous a fatigués et vous avez besoin d’une pause? Allez au spa-nature extérieur Le Nordik, le plus grand en Amérique du Nord; comme il n’est pas loin du parc, une bonne partie de ses bassins d’eau chaude et froide, de ses bains-vapeur et de ses saunas sont nichés dans la forêt ou des affleurements rocheux naturels. L’établissement est ouvert tout au long de l’année.

Si vous le préférez, vous pouvez rouler vers l’ouest, à partir d’Ottawa, et faire une expérience souterraine, en intérieur, à nulle autre pareille. Caché sous une colline, près de la ville de Carp, se trouve le Diefenbunker, c’est-à-dire le Musée canadien de la Guerre froide et son bunker. Ce dernier, qui compte quatre étages, a été bâti dans les années 1950 pour assurer une protection en cas d’attaque nucléaire; les visiteurs peuvent s’imaginer ce qui se serait passé si la raison n’avait pas prévalu! Le Diefenbunker est également ouvert tous les jours, tout au long de l’année.

15 h 30 : Revenez en ville et visitez l’un des quartiers commerçants les plus intéressants d’Ottawa. Trois quartiers voisins, soit Hintonburg, Wellington Ouest et Westboro, se suivent le long d’une seule artère; il est donc facile d’en visiter les boutiques, les galeries d’art et les bistrots de toutes tendances. Restezy à la tombée de la nuit, pour y choisir un restaurant de gastronomie canadienne ou étrangère dirigé par un des chefs les plus réputés de la capitale.

Soirée : Il y a toujours quelque spectacle à voir au Centre national des Arts : un concert de l’orchestre réputé du Centre, une pièce de théâtre en français ou en anglais, ou encore un spectacle captivant d’opéra, de danse ou de comédie musicale moderne. Si vous n’avez pas peur des fantômes, expérimentez la Marche hantée, qui vous amène dans les endroits les plus mal famés de la ville, y compris la prison du comté de Carleton (maintenant une auberge de jeunesse), où l’assassin d’un des premiers hommes politiques canadiens a été pendu.